This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now

Blue Korrigans

1 Jul 2014

,

DO

Chloé et Patricia ont visité l’usine B45 avant de faire un saut à la boutique. Et oui, Chloé est sortie de là avec des trucs. Elles ont fait une visite éclaire dans le Vieux Québec (on y retournera plus longuement.) avant de retourner à la chambre.

 

L’intensité au féminin!

 

Premier entraînement avec les Blue Sox féminins de Québec pour Chloé. Tout était réglé au quart de tour. Personne ne s’était fait prier pour être du rendez-vous. Elles rigolent bien lors des entraînements ces filles là. Et Chloé ne donne pas sa place de ce côté. Mais tout ceci, sous le signe de l’intensité. Avec une sensation de chaleur de 38 degrés, les Sox ont sué à grosses gouttes. Chloé a eu besoin de demander certains conseils, n’étant pas très habituée à pratiquer certaines séquences de jeux. Mais elle a pris le temps de poser les questions à ses entraineurs et de prendre les conseils qu’elle apprécie grandement. Pour s’amuser hier soir, l’entraînement était en français…en fait les coachs ont essayé de le faire en français et non français-canadien. Sous le signe de l’humour bien sûr, Chloé a pu se familiariser avec la culture du baseball au Québec.

 

Sur le terrain, Lady Korrigans, a effectué quelques belles pièces défensives. En particulier lors du match intra-équipe à la fin de l’entrainement. Ce n’était pas un match conventionnel. Tout le monde fait vite, très vite. Quand t’es au bâton après les 3 retraits, tu dois courir au dugout rapidement pour aller chercher ton gant et tu te places où tu peux avant que l’officiel-lanceur qui lance des ballons de plage (Expression bien sûr.) pour que toutes puissent frapper,  envoie la balle au premier frappeur qui a été assez rapide pour arriver au marbre en sortant du champ. Une vraie course infernale. Le résultat ne compte pas. Le plaisir compte. Mais bien sûr la vitesse d’exécution doit être au rendez vous car aussitôt un jeu terminé le lanceur renvoi la balle au prochain frappeur sans attendre. Ça donne des jeux parfois loufoques, et les « girls » rigolent bien, tout en « essayant » de garder à l’esprit de bien faire les choses. À leur décharge, ce n’est pas évident quand vous êtes en train d’avaler votre gant parce que vous pouffez de rire.    

 

Mais oui Chloé

 

Entendu durant l’entraînement. « Quoi!? Mais vous vous entraînez avec des balles dures?! » Il fallait voir sa coéquipière, Audrey, faire la moue pour comprendre toute la portée de l’interrogation. Mais oui Chloé. Les Blue Sox jouent du vrai baseball avec de vraies balles. Tu t’attendais à quoi? Vous jouez comment chez-vous? Semblait se demander la jeune équipière.

 

Blue Sox et Korrigans, unis!

 

Chloé était complètement vannée après son entraînement. Mais pas encore assez pour ne pas trouver de l’énergie afin de remettre aux Blue Sox, une casquette des Korrigans. Des marques-pages et des badges. À la suggestion d’un entraineur, qui apprécie beaucoup la gentillesse de Chloé, sa générosité et sa détermination,  il fut proposé de mettre la casquette des K’s dans le dugout lors des matchs de cette semaine. Un autre propose même de sortir de vieilles casquettes vertes aux couleurs des A’s d’Oakland qui trainent chez-lui pour que toutes les filles les portent en hommage en soutient à Chloé et aux Korrigans. En échange, nous porteront le bleu des Blue Sox partout, sur FaceBook et sur ce site.

 

On dit au baseball que les grandes histoires font les grandes équipes. Grâce à Chloé Liminier, tout comme son frère Mathias, membre de l’Équipe Nationale U13, et à tous les autres qui sont là chaque fois avec leur amour du baseball, et ceux du passé, nous ne serons plus jamais tout à fait les mêmes.    

Please reload